Osservatorio sui Balcani

La Roumanie va-t-elle déclarer la guerre aux chiens errants ?

| |

Fin janvier, un touriste japonais est mort à Bucarest à la suite de la morsure d’un chien errant. Ces chiens errants seraient encore 150 000 à 200 000 dans les rues de la capitale roumaine. C’est un problème que la Roumanie semble ne pas être en mesure de résoudre. Et les autorités appliquent exclusivement la solution extrême : la suppression.

Par Mihaela Iordache « Un chien errant a tué un Japonais à Bucarest » : cette nouvelle tragique a fait le tour du monde. Cela s’est produit dans le centre de la capitale roumaine, à quelques mètres du siège du gouvernement. Il semble que cela ait fait éclater « une guerre de la survie : hommes contre chiens errants », ainsi que l’ont écrit des journalistes roumains. Le 29 janvier, un homme d’affaires japonais, Hajime Hori, 68 ans, est mort suite à l’agression d’un chien errant. La morsure de l’animal lui aurait tranché une veine de la jambe gauche, provocant une hémorragie fatale. C’est la conclusion du rapport médico-légal. L’événement tragique s’est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous