IWPR

La révolte des paysans bosniaques

| |

Les paysans en colère ont établi un village de tentes aux portes de Sarajevo afin de protester contre les accords de libre-échange régionaux qui les ruinent. Les produits importés coûtent beaucoup moins cher que ceux qui sont produits localement, et la Bosnie, malgré son grand potentiel, n’a aucune politique agricole. Les agriculteurs de la Fédération ont même reçu l’appui de ceux de la Republika Srpska.

Par Nidzara Ahmetasevic Les visiteurs de passage à Sarajevo sont accueillis par une vision inusitée : un petit village de tentes est installé sous les restes squelettiques de l’édifice du gouvernement d’avant-guerre et à quelques mètres des bureaux des autorités actuelles. Ces tentes sont les résidences temporaires d’une trentaine de paysans venus de toute la Bosnie pour exiger une action gouvernementale dans le but de protéger les produits des fermes locales et de limiter la marée de produits importés à bas prix. Hajrudin Babajic, éleveur et producteur de fruits, vit dans le village improvisé depuis le premier jour, il y a plus de deux mois (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous