Le socialisme portait des pattes d’eph et des chemises à fleurs

Sexe, drogues et rock’n’roll : la « free press » des jeunes yougoslaves

| |

La Yougoslavie n’a pas échappé à la contre-culture qui sévissait dans le monde occidental à la fin des années 1960. Lancée par les grandes manifestations de 1968, la presse étudiante de Serbie, Croatie ou Slovénie s’est lancée dans une série d’expérimentations et de provocations hautement subversives, malgré la tutelle du régime titiste.

Par Dušan Komarčević / Photos Vesna Andjić Quel est le rapport entre la presse étudiante yougoslave et la presse underground anglo-saxonne ? C’est la question que s’est posée l’historien Marko Zubak à travers l’exposition : « La presse étudiante yougoslave en tant que presse underground : 1968-72 ». L’exposition était organisée à Dom Omladine, la maison des jeunes de Belgrade du 5 au 17 mai. Le commissaire de l’exposition s’est concentré sur les manifestations de 1968, quand la presse étudiante a conquis un plus grand terrain de liberté et a insufflé une nouvelle énergie dans le débat public. Cette presse traitait de sujets alors nouveaux, comme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous