Dnevnik

La Macédoine voulait attirer les investisseurs, l’Europe interdit le dumping fiscal

| |

La Macédoine voulait attirer les investisseurs étrangers, en créant des zones franches défiscalisées et en fixant un taux unique d’imposition exceptionnellement bas de 10%. Le projet avait été annoncé avec une campagne de mondiale de communication. La Commission européenne a mis son veto à un tel dumping fiscal, incompatible avec la législation européenne. Le gouvernement Gruevski n’a plus qu’à faire marche arrière.

Par Svetlana Jovanovska La Commission européenne n’en démord pas : la Macédoine doit abolir les privilèges qu’elle offre aux investisseurs dans les zones franches et compte sur le gouvernement de Nikola Gruevski pour renoncer à ces mesures. La Commission estime que ces incitants fiscaux sont incompatibles avec la législation européenne. « [La loi sur les incitants fiscaux] ne respecte pas l’Accord de Stabilisation et d’Association, explique un diplomate européen. La Macédoine ne peut pas donner des avantages fiscaux à des investisseurs pour les attirer dans le pays et les abolir ensuite au cours du processus d’adhésion à l’Union européenne. Tout cela (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous