Dnevnik

La Macédoine veut criminaliser les migrations illégales et les fausses demandes d’asile

| |

Alors que Bruxelles menace de restaurer le régime des visas pour la Macédoine, et que le nombre de demandeurs d’asile ne cesse d’augmenter dans les pays européens, le gouvernement macédonien a décidé de renforcer les contrôles aux frontières, envisageant même de procéder à des changements du Code pénal, créant un délit de « migration illégale ».

Le Comité de supervision du processus de libération du régime des visas a décidé de mettre en place des sanctions plus sévères contre les demandeurs d’asile, contre les Agences touristiques et tous ceux qui participeront à l’organisation des migrations illégales. Toutes les activités liées à l’organisation de ces migrations seront considérées comme des actes criminels. Retrouvez notre dossier : Union européenne : menaces sur la libéralisation des visas ? Les contrôles aux frontières seront renforcés, tandis que le ministre sans portefeuille Nexhet Mustafa aura la responsabilité d’intensifier la campagne d’information auprès de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous