Dnevnik

La Macédoine veut criminaliser les migrations illégales et les fausses demandes d’asile

| |

Alors que Bruxelles menace de restaurer le régime des visas pour la Macédoine, et que le nombre de demandeurs d’asile ne cesse d’augmenter dans les pays européens, le gouvernement macédonien a décidé de renforcer les contrôles aux frontières, envisageant même de procéder à des changements du Code pénal, créant un délit de « migration illégale ».

Le Comité de supervision du processus de libération du régime des visas a décidé de mettre en place des sanctions plus sévères contre les demandeurs d’asile, contre les Agences touristiques et tous ceux qui participeront à l’organisation des migrations illégales. Toutes les activités liées à l’organisation de ces migrations seront considérées comme des actes criminels. Retrouvez notre dossier : Union européenne : menaces sur la libéralisation des visas ? Les contrôles aux frontières seront renforcés, tandis que le ministre sans portefeuille Nexhet Mustafa aura la responsabilité d’intensifier la campagne d’information auprès de la population rrom. « En (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous