Osservatorio sui Balcani

La Macédoine, sous-traitant des basses oeuvres de la CIA ?

| |

La Macédoine se trouve parmi les pays soupçonnés d’effectuer des détentions douteuses pour le compte de la CIA. Pièce centrale du dossier : le témoignage de Khaled al-Masri, un ressortissant allemand qui accuse les autorités de Skopje de l’avoir enlevé arbitrairement fin 2003. Mais le gouvernement macédonien continue à nier.

Par Risto Karajkov Le 31 décembre 2003, Khaled al-Masri, ressortissant allemand d’origine libanaise, est arrêté par les services secrets macédoniens alors qu’il entre dans le pays en passant par la douane de Tabanovce, près de Kumanovo. Il est confié aux fonctionnaires américains de la CIA, qui le détiennent et l’interrogent pendant 23 jours dans une chambre sans fenêtre de l’hôtel Skopski Merak. Le 23 janvier 2004, il est emporté dans un Boeing 737 américain, qu’il appellera à partir de ce moment la « prison volante de la CIA ». L’avion conduit Khaled al-Masri à Kaboul, en Afghanistan. Il affirme que là-bas, on l’a encore interrogé et torturé jusqu’à ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous