Osservatorio sui Balcani

La Macédoine, quatre ans après les Accords d’Ohrid

| |

Il y a eu quatre ans cet été, le conflit macédonien se concluait par la signature des Accords d’Ohrid. Entre les volontés albanaises d’autonomie et l’exigence macédonienne de préserver l’unité du pays, les parties choisirent la décentralisation. Aujourd’hui, certains considèrent que les objectifs sont atteints. D’autres décrivent une réalisation sélective des mesures.

Par Risto Karajkov Quatre ans sont passés depuis la signature des Accords d’Ohrid d’août 2001. Ces accords ont mis fin au conflit armé qui menaçait de précipiter la Macédoine dans une guerre civile. Mais peu de gens ont célébré la circonstance. « Aujourd’hui, comme il y a quatre ans, je reste convaincu que l’adoption d’un accord politique plutôt que d’une solution militaire a été le choix le plus juste », a déclaré le président macédonien Branko Crvenkovski lors de la commémoration de la signature des Accords. Selon Crvenkovski, « le fait que la Macédoine soit un pays stable et libre de toute menace contre son intégrité territoriale, sa souveraineté et son (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous