Utrinski Vesnik

La Macédoine au lendemain des élections

| |

La Macédoine a passé l’épreuve de la maturité. Elle a organisé des élections régulières, libres et démocratiques. Cela c’est produit au lendemain des deux cycles électoraux catastrophiques de 1999 et de 2000. Et le plus important, c’est qu’enfin les citoyens ont eu la satisfaction de voir que leurs voix pouvaient compter.

Par Sasko Dimevski Malgré toutes les tensions, les peurs et les découragements, ils se sont massivement rendus aux urnes et ont libéré l’énergie contenue depuis quatre ans. De la sorte, ils ont exprimé directement et clairement leur révolte et leur volonté de sanctionner le comportement indolent du pouvoir à leur égard. À part quelques petits incidents et des problèmes qui n’ont pas altéré la régularité du processus électoral, les citoyens ont disposé de douze heures de liberté pour exprimer leur volonté qui s’est traduite dans la réalité politique. La voix du peuple a été prise en compte de manière adéquate avec l’expression réelle de son humeur à l’égard (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous