Forum Plus

La lutte contre la prostitution forcée évolue en Macédoine

| |

La Macédoine n’est plus seulement un pays de transit pour la traite des Blanches : elle est devenue un lieu d’origine et de destination de ces trafics. La justice et la police gardent une longueur de retard sur les trafiquants. Mais, lentement, l’Etat forge de nouveaux moyens légaux et logistiques.

Par Meri Balakova « Il me vendait à des gens... Il me battait... Il me disait d’aller avec des hommes en disant que c’était pour mon bien... Il me forçait ... Il me battait quand je refusais d’aller avec des hommes. Il me frappait sur tout le corps. Il me tirait les cheveux. Il ne me donnait pas à manger. J’utilisais mes pourboires pour acheter du pain et du jambon... Je survivais en buvant de l’eau : le magasin était juste près du bar... » Ce témoignage est tiré de la déposition d’une victime de la prostitution forcée, témoin dans le cadre d’un procès. Selon les données collectées par les ONG et les institutions publiques, la Macédoine n’est plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous