La loi sur la citoyenneté déchire le Monténégro

| |

Alors que le nouveau gouvernement entend mettre à jour les listes électorales et favoriser l’obtention de la nationalité monténégrine pour les étrangers résidant dans le pays, l’opposition y voit une tentative de « serbisation » et manifeste sa colère dans les rues. Faut-il craindre une escalade de la violence ?

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (Article original) La situation au Monténégro est de nouveau électrique. En cause, les projets du gouvernement visant à réformer la citoyenneté et les listes électorales, qui ont remis le feu aux poudres. La nouvelle majorité entend corriger les « injustices » de l’ancien gouvernement envers tous ceux qui ne pouvaient pas obtenir la citoyenneté monténégrine pour des « raisons politiques ». Une mise à jour des listes électorales est aussi prévue pour retirer le droit de vote aux citoyens monténégrins installés de longue date à l’étrangers, tout en le conservant pour ceux qui y travaillent temporairement. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous