Osservatorio Balcani E Caucaso

La Libye de Khadafi et la Roumanie de Ceauşescu : retours sur une vieille amitié

| |

La Roumanie a exprimé de fortes réticences face aux opérations militaires en Libye. Une position qui s’explique peut-être par l’histoire des relations très particulières entre les deux pays. Le dictateur communiste Nicolae Ceauşescu cultivait l’amitié de son « frère » Kadhafi. La Libye aurait proposé à la Roumanie de financer la fabrication d’une bombe atomique, et Bucarest exportait toujours, ces dernières années, des armes vers Tripoli...

Par Mihaela Iordache La Libye plutôt que la France ? La position de la Roumanie à l’égard de la Libye est plus que prudente. Il y a deux semaines, à la fin du Conseil Européen dédié à la situation dans ce pays d’Afrique du nord, le Président roumain Traian Băsescu a déclaré que la Roumanie se serait opposée à une intervention militaire en Libye : « La Roumanie ne soutient pas une optipon militaire en Libye », a-t-il déclaré, précisant qu’il s’opposait au choix de reconnaitre le Conseil National de Transition, l’opposition libyenne. La presse roumaine a ensuite souligné que les prises de position du président roumain ont énervé le président (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous