Osservatorio Balcani e Caucaso

La Grèce et Luxleaks : omertà pour protéger les grandes entreprises qui fraudent le fisc

| |

Nous avons tous lu des histoires de faux aveugles ou de restaurateurs fraudant le fisc sur une quelconque île de l’Égée... Pourtant, le scandale Luxleaks a révélé que les premiers fraudeurs fiscaux étaient les grandes entreprises. Mais de cela, les médias, tant grecs qu’étrangers, se sont abstenus de parler. Retour sur un étrange silence.

Par Costas Efimeros et Nikolas Leontopoulos Chacun, en Grèce et partout en Europe, a pu lire à la une de son journal l’histoire d’un plombier ou d’un restaurateur d’une île de l’Egée qui parvient à échapper à l’impôt, lésant ainsi les finances publiques. Mais que se passe-t-il lorsque ceux qui échappent au contrôle de l’administration fiscale d’un pays déjà criblé de dettes ne sont pas de simples plombiers ou de faux aveugles mais de grandes entreprises internationales ? C’est toute la question que pose le scandale LuxLeaks, qui révèle que des entreprises associées aux plus grands noms de l’économie grecque, ceux de Spiro Latsis, George Davide et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous