Le Courrier des Balkans

La Grèce adopte une nouvelle loi qui criminalise le racisme

| |

Après un an de débats houleux, la Grèce vient d’adopter une nouvelle législation qui sanctionne plus lourdement le racisme. L’incitation à la haine raciale, le discours raciste et le négationnisme sont désormais considérés comme des crimes passibles de trois ans de prison et d’une amende allant jusqu’à 20 000 €.

Par Ermal Bubullima La législation grecque en la matière datait de 1979. Il était temps d’agir, d’autant plus que plusieurs précédents judiciaires avaient créé un sentiment d’impunité et les appels explicites à la violence contre les Juifs et les étrangers se multipliaient depuis quelques années. La pression est devenue intenable pour les autorités grecques après le meurtre du jeune rappeur antifasciste Pavlos Fyssas par des néonazis d’Aube Dorée et la très grande médiatisation internationale des attaques racistes perpétrées contre des demandeurs d’asile ou des immigrants. Le Réseau d’enregistrement des incidents racistes, qui regroupe une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous