Shekulli

La France, l’Europe et l’Albanie

| |

Paradoxalement et égoïstement, le « non » français à la Constitution est dans l’intérêt de l’Albanie. Peut-être est-ce parce que les pays comme l’Albanie, la Pologne ou la Roumanie nagent dans des systèmes libéraux avec un taux élevé de chômage, que les Français prétendent que le libéralisme comporte en soi la faillite économique.

Par Genc Burimi En 1789, la France était le premier pays de l’Europe à sortir du rang. La patrie des monarques plongeait vertigineusement dans l’hérésie républicano-révolutionnaire, laissant bouche bée l’Europe des rois. La pauvreté des Français battait alors des records. En 2005, la France, berceau de l’Europe Unie, sort encore du rang, à nouveau dans une situation économique fort difficile. Hier, c’était la monarchie, aujourd’hui c’est l’Europe libérale qui sert de prétexte. Comme toujours, les français sont persuadés que les grands tournants qu’ils prennent dans l’histoire serviront à toute l’Europe. Ils croient que leur « non » au référendum, servira de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous