European Stability Initiative

La France en passe de rompre les promesses de l’UE dans les Balkans

|

Le 14 septembre 2010, la Commission européenne a déclaré que l’Albanie et la Bosnie-Herzégovine remplissaient désormais toutes les conditions exigées par l’UE pour la levée définitive de l’obligation des visas dans l’espace Schengen. Seule la France a décidé de s’opposer à cette mesure, au risque de remettre en cause tous les engagements de l’UE dans les Balkans. Nous publions le « point de vue » des fondateurs de l’European Stability Initiative, qui dénonce la « politique irresponsable » de Paris.

Par Gerald Knaus et Alexandra Stiglmayer [1] Le 14 septembre 2010, la Commission européenne a déclaré que l’Albanie et la Bosnie-Herzégovine remplissaient désormais toutes les conditions exigées par l’UE pour la levée définitive de l’obligation des visas dans l’espace Schengen. Ceci constitue la reconnaissance officielle du travail accompli par les deux pays, au terme de deux années de dur labeur et de réformes difficiles. Les citoyens de Macédoine, du Monténégro et de la Serbie peuvent se déplacer dans l’Union européenne sans aucune restriction depuis décembre 2009. Ce qui aujourd’hui manque pour que les Albanais et Bosniaques bénéficient d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous