Le Courrier des Balkans

La fondation WARM et la mémoire des conflits contemporains

|

La fondation War, Art, Reporting, Memories (WARM) a été officiellement lancée le 8 avril dernier à Sarajevo. Elle se donne pour objectif de rassembler et de promouvoir les oeuvres des journalistes, écrivains et artistes qui travaillent sur les conflits contemporains. Rémy Ourdan, directeur adjoint du journal Le Monde et fondateur du collectif WARM revient sur l’origine et les buts de ce projet.

Propos recueillis par Laurent Geslin Le Courrier des Balkans (CdB) : Comment est née la fondation WARM ? Remy Ourdan (R.O.) : En avril 2012 et pour la première fois depuis 1995, des journalistes bosniens et étrangers qui avaient couvert la guerre en Bosnie se sont retrouvés à Sarajevo pour le 20e anniversaire du début du conflit. C’est durant ces rencontres qu’a germé cette idée un peu folle. Après la publication du livre Bosnia 1992-1995, qui rassemble le travail de plus de cinquante photographes et journalistes, beaucoup d’entre nous souhaitaient continuer à s’engager. Nous avons donc décidé de mettre en place le projet WARM, qui a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous