Le Courrier des Balkans

La « fille de l’est » : sur les traces d’Ana Mladić

| |

Pourquoi Ana Mladić, 23 ans, s’est-elle suicidée, le 24 mars 1994, dans la maison de ses parents à Belgrade ? Voulait-elle envoyer un message à son père, le général Ratko Mladić ? Ceci ne peut rester qu’une hypothèse... Cette histoire hantait tant Clara Usón, qu’elle a décidé d’en faire un roman, au terme de trois années d’enquête rigoureuse. Rencontre.

Propos recueillis par Jean-Arnault Dérens Née en 1961 à Barcelone où elle vit toujours, Clara Usón écrit en castillan. Son livre La hija del Este, a reçu les plus grands prix en Espagne, notamment le Premio Nacional de la Crítica 2013. Il a déjà été traduit en plusieurs langues. Fin novembre, Clara Usón était l’invitée du Festival des littératures européennes de Cognac, où nous l’avons rencontrée. Le Courrier des Balkans (CdB) : Comment as-tu découvert l’histoire d’Ana Mladić et pourquoi as-tu décidé de consacrer un roman à ce personnage mystérieux ? Clara Usón (C.U.) : Au départ, il y a bien sûr un peu de hasard. J’ai lu un article dans le Times (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous