Zeri

La dure vie des gays et des lesbiennes du Kosovo

| |

Violences, discriminations, silence... Tels sont les principaux aspects du quotidiens des homosexuel(le)s du Kosovo. La loi devrait les protéger, mais les préjugés d’une société patriarcale se révélent plus puissants.

Par Ardiana Bytyqi Tout commence par un dur combat avec soi-même, au moment où on choisit son « orientation » sexuelle. Et, d’habitude, chez les homosexuels, naît le dilemme suivant : accepter d’etre homosexuel ou non. Selon V.I., président de l’Association pour l’Emancipation Sociale (QESH)et membre de la communauté homosexuelle, pour la majorité des homosexuels, il faut du temps pour s’accepter comme tels. « Ensuite, vient la phase suivante où il faut le dire à la famille. Et l’on se trouve devant le dilemme : mentir ou vivre comme on est, le dire à la famille ou non, se marier à une personne de l’autre sexe à cause de la famille et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous