Vijesti

La double vie de Sabbataï Tsevi, messie autoproclamé et « gardien » de la ville d’Ulcinj

| |

Cabaliste, réformateur du judaïsme, Sabbataï Tsevi nacquit à Smyrne en 1626. Rassemblant de plus en plus de disciples, il se proclama Messie. Le Sultan l’exila dans la citadelle maritime d’Ulcinj, à l’extrémité occidentale de l’Empire. Officiellement devenu musulman mais pratiquant toujours en secret les rites hébraïques, Sabbataï Tsevi y termina sa vie, mais l’emplacement de sa tombe demeure mystérieux. Ce personnage de légende, inspirateur de nombreux courants mystiques du judaïsme, fait partie de la légende d’Ulcinj...

Par Samir Adrović « Il est interdit de photographier à l’intérieur, mais à l’extérieur, c’est permis », nous dit aimablement Zejnepa Nimanbegović, née Manić, qui garde et entretient la supposée colonne sépulcrale de Sabbataï Tsevi. Messie ou rabbin, juif ou musulman, le « gardien des portes du Sultan », dont la tombe se trouverait dans une propriété privée à Ulcinj ou dans un autre endroit de cette ville, Sabbataï ou Sabtaï, reste un mystère pour de nombreux experts dans le monde, qui étudient la vie et l’œuvre de Sabbataï Tsevi, le fameux réformateur du livre saint des Hébreux, le Talmud. L’un de ceux qui sont fascinés par le destin et la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous