Vreme

La Croatie et les guerres secrètes de l’UDBA (1/2) : un traître à notre goût

| |

À cause de lui, Angela Merkel a boudé le feu d’artifice d’adhésion de la Croatie à l’UE. Josip Perković est pourtant un homme discret. Le tapage, cet ancien tueur de l’UDBA n’aime pas. Mais le week-end dernier, son nom faisait la une de la presse croate. En cause : le refus de Zagreb de l’extrader, alors que la justice allemande le réclame pour un meurtre commis à Munich au début des années 1980.

Par Miloš Vasić Angela Merkel a tenté à plusieurs reprises d’expliquer pourquoi elle n’a pas pu se rendre à Zagreb aux cérémonies d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne dimanche 30 juin – elle a un emploi du temps trop chargé. Personne ne l’a crue. Son absence a plutôt été interprétée comme une manifestation de bouderie après l’affaire Josip Perković : un ancien de l’UDBA, la fraction croate de la police secrète yougoslave, recherché par la justice allemande et que Zagreb refuse d’extrader. Le mandat d’arrêt européen décerné contre lui pour des infractions commises avant août 2002 a été rejeté vendredi dernier par l’assemblée parlementaire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous