Le Courrier des Balkans

La Croatie commémore la chute de Vukovar, Šešelj fait de la provocation

| |

Quelques jours après sa sortie de prison, Vojislav Šešelj a déjà réussi à provoquer un incident diplomatique entre Zagreb et Belgrade. L’ancien prisonnier de La Haye s’est félicité de « libération de Vukovar », il y a tout juste 23 ans, le 18 novembre 1991. Pour les Croates, qui célébraient comme chaque année la chute de la ville, l’affront est bien sûr inacceptable.

Par Laeticia Moréni « Après sa déclaration embarrassante, lors de la commémoration des victimes de Vukovar, Vojislav Šešelj doit retourner à la Haye ». Ivo Josipović, généralement diplomate et modéré, n’a pas mâché ses mots, hier 18 novembre. Dans un tweet, lancé depuis Vukovar, la « ville martyre », le Président de la République croate a attaqué Vojislav Šešelj, l’ultranationaliste récemment rentré en Serbie, après onze ans passés à la Haye, auprès du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Retrouvez notre dossier : TPIY : en liberté provisoire, Vojislav Šešelj de retour parmi les Serbes... Quelques heures plus tôt, sur le site (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous