Association Sarajevo

La corruption, une vieille tradition en Bosnie

| |

La corruption et les détournements de fonds sont intégrés à la culture politique du pays et, durant trop longtemps, personne n’a osé dénoncer cette dérive au nom du « patriotisme ». La Bosnie devrait pourtant suivre le chemin pris par la Serbie dans la lutte contre le crime organisé.

Par Hamza Baksic Le procès de Radovan Karadzic et de Momcilo Krajisnik, accusés d’escroquerie et de détournement de fonds, s’est tenu de novembre 1984 à octobre 1985. Ils furent alors condamnés, respectivement, à trois et quatre ans de prison. Même dans les biographies les plus élogieuses de Radovan Karadzic, issues de la plume de Mark Lopusin, Dejan Lukic et Ljiljana Bulatovic, les auteurs n’ont jamais osé prétendre que ce procès avait été orchestré par les milieux politiques. D’ailleurs, à cette époque, Karadzic ne s’y intéressait guère. Tel fut pourtant son dénouement. Après les élections de 1990, qui avaient vu la victoire du parti présidé par Karadzic, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous