Le Courrier des Balkans

La corruption continue de progresser dans les Balkans occidentaux

| |

Le rapport annuel de l’ONG Transparency International sur la perception de la corruption n’est pas élogieux pour les Balkans. La corruption progresse dans la majorité des pays de la réion balkanique et reste surtout liée au pouvoir politique et à l’opacité des marchés publics.

Par Jean-Baptiste Kastel et Jalkina Naumovski Le classement porte sur 175 pays, du plus corrompu au plus vertueux, sur une échelle de 0 (comme extrêmement corrompu) à 100 (comme extrêmement intègre). Les seules progressions reviennent à la Croatie (48) et à la Slovénie (58), qui ont réussi à moderniser leurs législations internes concernant le financement des partis politiques et à l’accès à l’information. Pour la très grande majorité des pays balkaniques, le principal problème reste l’information et l’efficacité des agences nationales à lutter contre la corruption. Les agences nationales ne sont pas réellement indépendantes, ne permettant pas une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous