BIRN

La communauté internationale au chevet de la Bosnie, sans grand espoir

| |

Les dirigeants des principaux partis de Bosnie-Herzégovine se retrouvent ce mardi à Butmir, près de Sarajevo, avec des représentants de l’Union européenne et des USA, pour discuter sur un programme de réformes, mais les chances d’un accord sont bien minces. Les représentants des trois communautés nationales de Bosnie-Herzégovine avaient déjà, avant même la reprise des négociations, rejeté l’ensemble des mesures proposées par les représentants internationaux.

Par Srećko Latal « Cette proposition ne peut même pas prétendre à être la base des discussions », a déclaré Milorad Dodik, le Premier ministre de Republika Srpska (RS) à des journalistes. La proposition contient « des changements si spectaculaires » par rapport aux accords de Dayton, que cela est inacceptable pour les Serbes de Bosnie. Milorad Dodik a même envoyé une lettre à l’ambassadeur des USA en Bosnie, Charles English, et à la présidence suédoise de l’UE, écrivant que les propositions de changement « étaient contraires aux accords de Dayton, politiquement incorrectes et inacceptables comme base de discussion ». Plus tôt, Milorad Dodik (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous