AIM

La Bulgarie reconnaît ses minorités

| |

« Adieu aux armes, adieu au patriotisme, nous avons enterré le nationalisme », a déclaré le Premier ministre bulgare Ivan Kostov, après la ratification de la Convention générale pour les droits des minorités. Ce document, qui depuis deux ans suscite un débat animé au parlement, a été approuvé à une majorité impressionnante de deux tiers des voix des députés. Seuls les députés du Parti socialiste (BSP), trois députés indépendants et des représentants de VMRO à l’intérieur de la ligue au pouvoir, les Forces démocratiques unies (ODS), ont voté contre.

Par Georgi Filipov Ce résultat favorable a été atteint grâce à l’accord conclu sur l’adoption de la Convention, qui a été accompagné d’une déclaration signifiant nettement que cette Convention ne pouvait être utilisée pour présenter des exigences séparatistes. Des députés du Mouvement pour les droits et les libertés (DPS), qui protègent les droits des Turcs en Bulgarie, ont aussi pris part à la rédaction du texte de la déclaration. La ratification de la Convention indique que la Bulgarie a reconnu l’existence des minorités nationales, ce qui n’avait jamais auparavant figuré dans un document officiel. C’est pourquoi une partie des députés (y (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous