Oslobodenje

La Bosnie toujours incapable d’assumer ses propres responsabilités ?

| |

Le Conseil de mise en œuvre des accords de paix en Bosnie-Herzégovine (PIC) a décidé de prolonger le mandat du Bureau du Haut Représentant international (OHR) jusqu’au 30 juin 2008, au lieu de la date initialement prévue du 30 juin 2007. Les dirigeants serbes y étaient opposés et souhaitent la suppression des pouvoirs spéciaux dits de Bonn. La situation dans le pays fera l’objet de deux évaluations, en octobre 2007 et en février 2008.

Par A. Omeragic Les dirigeants politiques bosniaques ont demandé au Haut représentant de réviser son projet de travail sur la réorganisation du Bureau et de se focaliser sur deux aspects cruciaux : la mise en œuvre des Accords de Dayton et la réforme des institutions de l’État. D’après le Conseil de mise en œuvre des accords de paix, cela est nécessaire à la stabilité de la Bosnie-Herzégovine. La décision de l’Union Européenne de prolonger le mandat du Bureau du Haut Représentant de l’UE a pris effet le 1er mars 2007. Désaccord au sein de la Présidence Cette décision a été prise par les dirigeants politiques bosniaques après leur réunion avec les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous