BIRN

La Bosnie-Herzégovine toujours dans l’impasse

| |

Un mois après l’initiative diplomatique surprise lancée par l’UE et les USA pour tenter de sortir la Bosnie-Herzégovine de la crise politique, les divisions entre les dirigeants bosniaques, serbes et croates paraissent toujours plus fortes, tandis que la communauté internationale se désunit. C’est dans ce contexte troublé que Sulejman Tihić, le dirigeant du SDA, avait invité les autres dirigeants politiques à une nouvelle rencontre jeudi 12 novembre, avant que la réunion ne soit finalement annulée à la dernière minute, le SBiH et le SDP ayant annoncé qu’ils ne seraient pas présents.

« Il faut que les murs invisibles qui sont dans les têtes des habitants de la Bosnie s’effondrent et que le pays montre qu’il est assez mature pour faire partie de l’Europe ». Voilà ce qu’a écrit l’ambassadeur allemand en Bosnie, Joachim Schmidt, dans l’éditorial d’un quotidien bosnien, le jour même où son pays célébrait le 20e anniversaire de la chute du mur qui divisait Berlin. « L’initiative pour le changement doit venir de Bosnie, comme elle est venue de l’Allemagne de l’Est à la fin de la guerre froide ». En dépit de l’activité diplomatique qui s’est intensifiée en Bosnie depuis quelques semaines, ce message symbolique risque (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous