Slobodna Evropa

La Bosnie-Herzégovine condamnée pour discrimination envers les Rroms et les Juifs

| |

La Constitution de Bosnie-Herzégovine stipule que seuls les membres des trois peuples constitutifs (Bosniaques, Croates et Serbes) peuvent être candidats à la Présidence et à la Chambre des peuples (Dom Naroda) de l’Assemblée parlementaire tandis qu’elle refuse ce droit aux minorités. La Cour européenne des droits de la personne a reconnu qu’il s’agissait d’une discrimination. Cette arrêt historique remet en cause le cadre institutionnel établi depuis Dayton.

Par Gordana Hadžihasanović Respectivement membres des communautés juive et rrom de Bosnie-Herzégovine, Jakob Finci et Dervo Sejdić s’étaient tournés en effet vers la Cour européenne des droits de la personne de Strasbourg. Suite au dépôt de plainte contre la Bosnie-Herzégovine devant cette Cour, Jacob Finci, président de la communauté juive et ambassadeur de la Bosnie-Herzégovine en Suisse, avait déclaré : « Au moment où j’ai deposé cette plainte à la Cour européenne des droits de la personne, j’étais convaincu du résultat. En effet quiconque connaît les droits de la personne et quiconque lit la Convention européenne des droits de la personne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous