Courrier des Balkans

La Biennale de Cetinje frappe les trois coups

|

La IVe Biennale de Cetinje ouvre ses portes les 22 et 23 juin. La capitale historique du Monténégro se prépare à vivre tout l’été au rythme d’une des plus grandes manifestations culturelles, artistiques et citoyennes des Balkans. Trois questions au Prince Nikola Petrovic Njegos, président-fondateur de la Biennale.

Propos recueillis par Jean-Arnault Dérens Courrier des Balkans (CdB) : Nikola, quels vont être les temps forts de la Biennale ? Nikola Petrovic Njegos (NPN) : Cette Biennale est placée sous le thème général de la « reconstruction ». Reconstruire les Balkans, reconstruire des sociétés, l’enjeu est immense, et la Biennale pourra seulement prendre date sur une série de thèmes de réflexion. Dès l’ouverture, ce week-end, 2 500 casques de chantier de toutes les couleurs frappés de l’inscription « under reconstruction » seront mis en circulation dans la ville, tandis que seront réalisées les premières performances artistiques. La Biennale de Cetinje n’est pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous