Dnevnik

L’UE souhaite voir le BDI réintégrer les institutions macédoniennes

| |

Le BDI boycotte les institutions parlementaires macédoniennes depuis près de quatre mois. Le parti demande à l’Union européenne de jouer les médiateurs dans les pourparlers avec le VMRO-DPMNE, au pouvoir. Bruxelles a décliné l’offre. La Commission souhaiterait plutôt voir le BDI réintégrer le jeu politique conventionnel.

Par Svetlana Jovanovska L’Union européenne (UE) souhaite que le BDI réintègre le Parlement le plus tôt possible [1]. Pour l’instant, Bruxelles considère qu’il n’est pas nécessaire de répondre à l’invitation du BDI et d’agir en tant que « facilitateur » du dialogue politique ou comme médiateur entre le BDI et le VMRO-DPMNE (principal parti au pouvoir). « La Commission européenne salue les avancées effectuées dans le dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition au cours des dernières semaines. Mais elle encourage le BDI à défendre ses opinions politiques à l’Assemblée », a déclaré hier Amadeo Altafaj, le porte parole de la Commission européenne, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous