Dnevnik

L’UE juge les pays des Balkans occidentaux : bulletin mitigé pour la Macédoine

| |

La Commission européenne vient de publier un rapport critique sur les réformes en Macédoine. Bruxelles salue les progrès dans le domaine de l’économie et de la lutte contre la corruption. Au pilori, l’absence de dialogue politique et la politisation de l’administration. Aucune date n’est pour l’instant avancée pour l’ouverture des négociations d’adhésion. Cela n’empêche pas le Premier ministre Gruevski de se livrer à un petit exercice d’autosatisfaction.

Par Svetlana Jovanovska et Žana P. Božinovska Les tensions politiques en Macédoine ralentissent les réformes. Un dialogue politique constructif est nécessaire. Voici le message principal adressé à la Macédoine par la Commission européenne, ce mardi 6 novembre. La Commission a publié les rapports de suivi des réformes dans les pays candidats à l’adhésion dans l’Union européenne (UE) [1]. Le rapport ne recommande aucune date d’ouverture des négociations d’adhésion de la Macédoine. La Commission ne considère pas le rapport comme négatif, mais comme une image réelle de ce qui s’est passé dans le pays au cours des douze derniers mois. Pour le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous