BIRN

L’UE juge les pays des Balkans occidentaux : bon point de conduite pour l’Albanie

| |

Dans son rapport annuel sur l’Albanie, la Commission européenne accorde à Tirana un bon point de conduite pour son engagement en faveur de la stabilité régionale et pour ses efforts dans la lutte contre la corruption et le crime organisé. Par contre, le pays tarde à engager les urgentes réformes électorales et judiciaires, et demeure un lieu de transit de la traite des êtres humains. La société civile et l’économie de marché demeurent trop faibles.

Par Gjeraqina Tuhina à Bruxelles Bien que l’Albanie soit reconnue depuis longtemps pour son rôle constructif en ce qui a trait à la stabilité régionale, la Commission européenne considère que son système politique peine à s’améliorer en raison de la faible culture démocratique qui prévaut dans le pays. « L’absence de volonté de coopération des partis politiques continue de freiner les réformes, en particulier dans les domaines électoral et judiciaire », peut-on lire dans le rapport de cette année. Le rapport constate que les réformes judiciaires ont avancé à un rythme beaucoup trop durant l’année écoulée. Ainsi, le fonctionnement du système (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous