Courrier de la Bulgarie

L’islam de Bulgarie se dote de nouveaux cadres légitimes

| |

La crise qui déchire la communauté musulmane de Bulgarie depuis 1997 est peut-être enfin sur le point de trouver son épilogue. Depuis 14 ans, le mufti Nedim Gendjev, un ancien colonel de la police secrète communiste, monopolisait la direction de la communauté islamique du pays. Samedi 12 février, une conférence des musulmans du pays a permis d’élire un nouveau mufti en la personne de Mustafa Hadji.

Par Hristo Anastassov Nedim Gendjev est un ancien colonel de la sinistre Sécurité d’Etat, qui fut désigné grand mufti de Bulgarie en 1987 par le dictateur communiste Todor Jivkov. Après la chute du régime, ce n’est qu’en 1997 que l’énorme majorité des musulmans en Bulgarie parvint à s’organiser en Conférence nationale, afin d’essayer de remplacer ce « mufti collabo ». Retrouvez notre dossier : L’assimilation forcée des minorités musulmanes de Bulgarie Découvrez notre cahier : Les islams des Balkans Un cahier de 213 pages, mai 2007. Nedim Gendjev a traduit en justice la Conférence, dénonçant ses décisions pour « manque de légitimité », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous