Novinite

L’invasion de l’UE par les travailleurs roumains et bulgares n’a pas eu lieu

| |

Depuis le 1er janvier 2014, les Roumains et les Bulgares peuvent librement travailler dans tous les pays de l’Union européenne. Bucarest et Sofia avaient rejoint l’UE en 2007 et leurs citoyens subissaient depuis des restrictions sur le marché européen du travail. La levée de ces dispositions contraignantes a été très mal accueillie par certains pays de l’Union qui craignaient une arrivée massive de travailleurs étrangers.

L’Autriche, la Belgique, la France, l’Allemagne, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ne pourront désormais plus interdire aux citoyens de Bulgarie et de Roumanie de venir chercher du travail sur leur territoire. Dans certains de ces États, la levée des mesures restrictives concernant les travailleurs roumains et bulgares a provoqué un véritable vent de panique. A la tête de cette fronde anti-immigration, le Premier ministre britannique David Cameron, qui a pris des mesures discriminatoires pour endiguer « l’invasion » à venir de son pays par des travailleurs bulgares et roumains. Les autorités britanniques ont compté les nouveaux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous