Monitor

L’intégration européenne de la Serbie se fera-t-elle sans le Monténégro ?

| |

Le groupe d’économistes libéraux G17+ souhaite voir la Serbie et le Monténégro déposer deux demandes distinctes d’adhésion à l’Union européenne. Si Bruxelles refusait ce relâchement de la structure fédérale serbo-monténégrine, les auteurs préconisent l’indépendance pure et simple de la Serbie, une position qui tranche avec le discours dominant dans la classe politique de Belgrade.

Par Sonja Drobac Après les « Delije » [1] et les militants de la campagne « Serbie indépendante » de Vladan Batic [2], les économistes du G17+ prennent position en faveur d’une Serbie indépendante. Les membres du G17+ souhaitent que Serbes et Monténégrins déposent deux dossiers distincts d’association à l’UE. Si l’Europe n’accepte pas l’idée que la Serbie et le Monténégro s’y associent séparément, le G17+ propose un divorce pacifique des deux républiques, à l’instar de la Tchéquie et la Slovaquie. Ces « experts » estiment que seul un gouvernement avec un mandat de quatre ans devrait négocier au nom de la Serbie. En d’autres mots, ils appellent à des élections (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous