Monitor

L’indépendance du Monténégro, une chance pour la Serbie

| |

Pourquoi l’Union européenne soutient-elle toujours Kostunica, défenseur du nationalisme serbe, et l’opposition unioniste monténégrine ? Biljana Kovacevic-Vuco, présidente du comité des juristes pour les droits de l’homme de Belgrade, s’exprime sur les relations avec le TPI, le nationalisme serbe, l’avenir du Monténégro et de la région.

Propos recueillis par Milka Tadic-Mijovic Monitor (M) : Lors d’une récente conférence à Sarajevo, Carla Del Ponte a exprimé sa surprise du fait que Kostunica n’avait pas livré Mladic en dépit de ses promesses. Êtes-vous également surprise ? Biljana Kovacevic-Vuco (BKV) : Bien sûr que non. L’expérience nous apprend que nous ne pouvons pas faire confiance à Kostunica, et surtout pas à ses promesses concernant Mladic. Kostunica s’est attaqué à Zoran Djindjic depuis le jour où ce dernier a livré Milosevic au TPI. Pour Kostunica, c’était un coup d’État et il a commencé à créer une ambiance de lynchage en représentant Djindjic comme un ennemi. Les partisans de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous