Le Courrier du Kosovo

L’éternel dilemme des Serbes du Kosovo : voter ou ne pas voter ?

|

Dans le nord du Kosovo, pas un seul bureau de vote ne sera ouvert dimanche, seules des « unités mobiles » essaieront de collecter quelques bulletins. Par contre, la participation devrait être importante dans les enclaves du sud, même si Belgrade estime que « les conditions ne sont pas encore remplies pour que les Serbes participent aux élections ». Huit listes serbes sont en compétition, alors que dix sièges sont réservés aux Serbes au sein du Parlement du Kosovo.

Par Jean-Arnault Dérens. Plus que jamais, la communauté serbe du Kosovo présente deux visages à l’occasion des élections anticipées de dimanche. Dans la zone au Nord de l’Ibar, le boycott sera total, et aucun bureau de vote ne sera ouvert. Par contre, une participation assez élevée est attendue dans les enclaves du Sud du Kosovo. Belgrade, pour sa part, joue une partition subtile. Les autorités ont officiellement estimé que « les conditions n’étaient pas remplies » pour que les Serbes participent au scrutin, mais tout en répétant que les électeurs serbes qui voudraient se rendre aux urnes n’avaient pas à craindre la moindre sanction. Jeudi, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous