Iwpr

L’étau se resserre autour de la Serbie après l’arrestation d’Ante Gotovina

| |

L’arrestation d’Ante Gotovina dans les iles Canaries a été accueillie avec soulagement par la Croatie. Au contraire, l’étau se resserre sur la Serbie après l’échec de sa coopération avec La Haye. Belgrade doit désormais suivre l’exemple de la Croatie en arrêtant ses criminels de guerre en fuite ou au moins en fournissant des informations pour leur arrestation.

Par Janet Anderson, Daniel Sunter et Goran Jungvirth En Croatie, Gotovina est toujours considéré comme un héros par un tiers de la population et pour certains Croates son arrestation est considérée comme un affront à leur identité nationale. « Avec Gotovina, c’est la Croatie qui est inculpée. Le gouvernement doit tout faire pour sa défense, pas seulement celle de Gotovina, mais aussi celle de l’état croate » a déclaré Ljubica Lalic du Parti paysan croate (HSS) à l’annonce de l’arrestation du général en fuite. Pour le Premier ministre Ivo Sanader, la Croatie a tout intérêt à établir la vérité sur les agissements de Gotovina et des autres généraux, Mladen (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous