Dnevnik

L’Épiphanie en Macédoine : sanctification des rivières et des lacs

| |

S’écriant « Dieu est apparu », de nombreux fidèles se sont lancés dans les eaux froides pour attraper la croix sacrée que les prêtres ont jetée devant la foule amassée sur les rives. Les orthodoxes ont ainsi fêté l’épiphanie, le 19 janvier, comme le veut la tradition. Des rituels sont pratiqués à cette occasion : baiser la croix, se féliciter et offrir des cadeaux aux plus dévots qui ont accueilli les bénédictions en ce jour saint. Mais quelle est donc la signification de cette fête ?

Par Elena Efremovska et Anela Petrova En un instant, les rivières et les lacs macédoniens deviennent chaque année le symbole du Jourdain où, d’après la légende, Jésus-Christ a été baptisé. Cette fête symbolise et glorifie l’acte de baptême et l’acceptation de la religion orthodoxe. L’archevêque Stefan a insisté sur le fait que la célébration de l’Épiphanie est très importante pour tous les orthodoxes. « En entrant dans l’eau au cours du sacre du baptême secret, comme l’a fait Jésus-Christ lui-même, nous embrassons la religion orthodoxe et devenons membres de l’Église, sacre de Jésus-Christ. Le message de Saint Jean de se repentir nous est également (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous