L’Église orthodoxe serbe se divise au Kosovo

| |

Le clergé et les évêques de l’église orthodoxe doivent-ils nouer le dialogue avec les dirigeants albanais du Kosovo et les administrateurs onusiens de la province ? Cette question envenime les relations dans la hiérarchie ecclésiastique depuis que l’évêque Artemije de Raska et Prizen a boycotté la conférence interconfessionnelle, accueillie officiellement par l’Église orthodoxe serbe en mai dernier.

Par Maja Radojevic et Tanian Maric Bien avant la tenue de la Conférence sur la Coexistence pacifique et le Dialogue, un groupe radical, le Conseil national serbe (SNV), avait demandé aux dirigeants de l’Église serbe de ne pas y assister. Mais cette conférence avait le soutien total des modérés, dirigés par les moines du monastère de Visoki Decani qui se trouve à l’ouest du Kosovo et de leur ancien prieur, l’évêque Teodosije. Les cercles ecclésiastiques répugnent à parler ouvertement de leurs dissensions internes, mais la présence de deux factions était devenue de plus en plus évidente à la suite de la querelle autour de la question (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous