Revista Mapo

L’Église orthodoxe d’Albanie, un relais de l’influence grecque ?

| |

Le 22 mars, Mgr Anastasios Yannoulatos, métropolite de l’Église orthodoxe albanaise, a commémoré le centenaire de la première liturgie célébrée en langue albanaise. L’Église orthodoxe, interdite et durement réprimée sous le régime communiste, jouit de l’autocéphalie, mais sa reconstruction a été prise en main par le Patriarcat oecuménique de Constantinople. La polémique sur la nationalité grecque de Mgr Anastasios vient de rebondir après que celui-ci a demandé la nationalité albanaise.

Par Ben Andoni Un Albanais pourra-t-il occuper un jour le siège métropolitain de l’Église orthodoxe albanaise ? Voici la question qui taraude depuis quelque temps les fidèles de cette Église. L’actuel archevêque, Mgr Anastasios Yannoulatos, a célébré le 22 mars le centenaire de la première liturgie prononcée en langue albanaise aux États-Unis [par Mgr Fan Stilian Noli]. Il n’a pas pu échapper à cette question. La plus haute institution de l’Église albanaise, qui élit le successeur de l’archevêque, est le synode. Selon une règle tacite, c’est le plus âgé des évêques qui devrait succéder à Mgr Anastasios. Actuellement, il s’agit de Mgr Ignati, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous