Le Courrier des Balkans

L’avenir radieux du football serbe ?

|

Ces 15 dernières années, le fossé entre les équipes nationales du continent européen s’est sérieusement rétréci. Cela est en partie dû au rattrapage engagé par les équipes de l’Est sur celle de l’Ouest. Gagner en Lituanie ou en Bosnie n’est plus chose aisée, et désormais, la Russie, l’Ukraine, mais aussi la Croatie et la Serbie sont devenues des nations footballistiques que l’on prend au sérieux, y compris au niveau des clubs pour les deux premiers pays. Cependant, à moyen terme, la Serbie est peut-être celle qui a l’avenir le plus prometteur.

Par Loïc Trégoures Dans les années 1960-70, le football yougoslave connaissait son premier âge d’or. Emmenés par le génial Dragan Džajić, les Yougoslaves étaient surnommés les « Brésiliens de l’Europe », si bien que le Roi Pelé en personne choisit la Yougoslavie comme adversaire pour disputer son match de gala en 1971. Cette équipe de Yougoslavie restera à jamais détentrice de la plus grosse victoire en phase finale de coupe du monde, avec ce retentissant 9-0 infligé aux pauvres Zaïrois, qui mit un terme au « mobutisme footballistique ». Malheureusement, les qualités techniques des artistes yougoslaves ne leur permirent jamais de remporter un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous