Vreme

Littérature en Serbie : Borislav Pekić, 50 ans après, le temps du miracle

| |

En 1965, il y a tout juste un demi-siècle, Borislav Pekić (1930-1992) publiait à Belgrade son chef-d’œuvre, Le temps du miracle. Si le livre est aujourd’hui épuisé en français, cette réécriture iconoclaste du Nouveau Testament est pourtant l’un des titres les plus importants de la littérature contemporaine des Balkans. Rencontre avec sa veuve, Ljiljana, qui s’attache à faire vivre l’œuvre de Pekić, profondément marquée par l’anti-totalitarisme.

Propos recueillis par Sonja Ćirić Il y a tout juste 50 ans sortait le chef d’œuvre de Borislav Pekić Le temps du miracle. À l’occasion de cet anniversaire Vreme a rencontré sa veuve, l’architecte Ljiljana Pekić, qui a créé et dirige toujours la fondation Borislav Pekić, une institution qui vise à entretenir la mémoire de l’œuvre littéraire et l’engagement politique de l’écrivain. VREME (V.) : Au moment de l’écriture du Temps du miracle, Borislav Pekić écrivait aussi des scénarios pour Lovćen Film. Comment arrivait-il à concilier la littérature et le cinéma. LJILJANA PEKIĆ (L. P. ) : Ses engagements dans le cinéma nous aidaient beaucoup sur le plan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous