BIRN

L’Albanie va-t-elle enfin ouvrir les dossiers de l’ère communiste ?

| |

Le Parlement albanais doit discuter d’un projet de loi sur l’ouverture des dossiers de la Sigurimi, la police politique de l’ère communiste. L’Albanie est le seul pays post-communiste où l’accès à ces dossiers soit toujours impossible. Mais existe-t-il une véritable volonté politique de regarder en face le passé ?

L’Albanie reste l’un des rares pays situés autrefois de l’autre côté du rideau de fer à n’avoir pas encore ouvert les archives et documents de ses services secrets du temps du communisme. Une commission du Parlement albanais doit discuter d’un projet de loi permettant l’ouverture des dossiers des anciens services secrets de l’ère communiste. Cependant, de nombreux anciens prisonniers politiques sont sceptiques sur l’engagement réel de la classe dirigeante actuelle à faire toute la lumière sur le passé obscur du pays. Bien que la majorité gouvernementale, dirigée par le Parti démocratique (PD) de Sali Berisha, actuel Premier (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous