BIRN

« L’Albanie à Un Euro » : l’initiative de Berisha sous le feu des critiques

| |

A la fin de l’été dernier, le Premier ministre albanais Sali Berisha a dévoilé le plan « L’Albanie à un Euro », une initiative ambitieuse offrant des ponts en or aux investisseurs étrangers pour les attirer dans le pays. Le plan reste toujours imprécis, tandis que l’opposition socialiste dénonce les risques de corruption, et que les entrepreneurs locaux craignent d’être désavantagés.

Par Enkeleid Llanaj Le plan du Premier ministre pour attirer des investissements étrangers en leur offrant les terrains pour un prix dérisoire attire des critiques aussi bien de la part de l’opposition que de l’opinion publique. Ainsi, les compagnies étrangères pourraient louer un terrain au prix d’un euro par mètre carré, avoir accès aux divers services publics pour un euro, former leur personnel et accéder à une multitude d’autres bénéfices au même prix symbolique : le plan est tout sauf timide. Quelque 130 000 hectares de terrains publics et les bâtiments qui s’y trouvent sont inclus dans ce plan qui, de l’aveu du Premier ministre lui-même, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous