IWPR

L’accès à l’information n’est pas garanti en Macédoine

| |

Les institutions macédoniennes sont loin d’être transparentes. Un projet de loi proclame l’intention de changer les choses. Mais rien ne se passera sans la volonté réelle des partis au pouvoir. Opinion - désabusée - du président de l’antenne macédonienne de Transparency International.

Par Zoran Jacev La Macédoine est le dernier pays des Balkans, et l’un des rares en Europe, à ne pas posséder de loi consacrant la liberté de l’information. Un article de la Constitution affirme que la liberté de l’information est un droit fondamental. Mais, comme dans beaucoup d’autres pays en transition, cela ne suffit à garantir l’accès à l’information. L’une des raisons de cette situation est que, au cours de ses quatorze années d’indépendance, la Macédoine n’a jamais abandonné une culture politique qui met le travail des autorités à distance du regard populaire. Une véritable muraille de Chine entoure les institutions et protège du regard les partis au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous