Kosovo : Xhafer Deva n’était pas un patriote, mais un collabo

| |

Le projet de rénovation de la maison de Xhafer Deva, un ancien collaborateur nazi, suscite de vives réactions au Kosovo. Dans un éditorial de Koha Ditore, Veton Surroi soutient cette restauration, mais Enver Robelli rappelle que, contrairement à ce qu’on enseigne dans les écoles, Xhafer Deva n’était pas un patriote mais un collaborateur.

Par Nerimane Kamberi « Pourquoi il faut rénover la maison de Xhafer Deva », titre Veton Surroi dans son éditorial. Pour lui, ce n’est pas une question, mais une affirmation : « Qu’il n’y ait aucun dilemme, je soutiens pleinement ce projet ». Le journaliste de Koha Ditore rappelle que la maison construite en 1930 par la famille Deva, qui en fut propriétaire jusqu’en 1945, a une grande valeur architecturale et qu’elle est devenue un bien public après la guerre. Rénovée, elle devrait servir « aux besoins culturels de Mitrovica » et « donner vie à l’art dans la ville et ses environs ». Le débat a pris une dimension politique, poursuit-il, à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous