Express

Kosovo : voler et recycler pour pouvoir manger

| |

« La fièvre du fer » a atteint le Kosovo. Pour pouvoir manger, nombreux sont ceux qui fouillent les déchetteries pour trouver des métaux à recycler. Ou qui les volent. Des rails de chemins de fer, des transformateurs électriques ou des pans entiers d’usines à l’abandon disparaissent régulièrement... Au grand désespoir des autorités du Kosovo.

Par Bekim Muhaxheri et Blerim Recaj De nombreuses personnes au Kosovo semblent avoir « redécouvert » le fer. Non pour travailler leur terre. Ni pour partir à la chasse comme au temps de la préhistoire. Mais pour le vendre. Et pour gagner. Pour le trouver, dans le moindre recoin. Des métaux noirs, de couleurs, sans couleurs, des canettes, tous sont l’objet de ventes, d’achats, de vols. Par manque de véritables industries, les ramasseurs de ferraille, grands et petits, représentent aujourd’hui « l’industrie lourde » du Kosovo. Mélés à d’autres objets, à des pièces sans valeur, des tuyauteries, des rails, des panneaux de signalisation, des portes de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous