Osservatorio sui Balcani

Kosovo : Steven Schook, un ripou au sommet de la MINUK

| |

Le général américain Steven Schook, numéro 2 de la MINUK, est sous enquête des services de l’ONU. L’habitué des soirées « très privées » de Ramush Haradinaj est accusé de relations multiples avec des femmes locales et internationales, mais surtout de relations « inappropriées » avec des personnalités politiques kosovares. Il serait également impliqué dans un vaste scandale de corruption autour du projet de centrale Kosovo C, promu par son ami le ministre de l’Énergie et des Mines, Ethem Ceku.

Par Alma Lama Le règlement des Nations Unies interdit de manière explicite aux membres des missions d’entretenir des relations avec des personnes locales. « Des relations de type sexuel entre des membres des missions des Nations Unies et des bénéficiaires des programmes d’assistance minent la crédibilité et l’intégrité du travail de l’ONU, car elles reposent sur une inégalité de pouvoir, et sont donc fortement déconseillées », explique une note officielle émanant du Secrétariat général. Cependant, l’existence de relations de ce type, au Kosovo, n’a rien d’une surprise. Beaucoup de membres de la MINUK sont accusés d’en entretenir, et la presse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous