Le Courrier des Balkans

Kosovo : sortir des visions tribales

| |

Quel avenir pour le Kosovo si ses habitants ne voient pas dans la personne qui marche vers eux d’abord un être humain, et non pas un Serbe, un Albanais, un Rrom ou un Askhali ? Cette vision tribale typique des sociétés pré-modernes, caractérise une société sur la défensive qui voit « l’autre » comme un risque ou une menace.

Par Marek A.Nowicki, médiateur pour les droits de la personne du Kosovo Plusieurs personnes m’ont récemment fait cette remarque : « Si nous appartenions à une minorité, vous auriez une attitude différente. Vous auriez pu régler notre problème tout de suite ». Qu’est ce qui donne maintenant l’impression à certaines personnes que les communautés minoritaires reçoivent parfois plus d’attention, ou sont parfois davantage favorisées par les institutions du Kosovo ? L’exemple qui suit peut aider à fournir une réponse possible à cette question Il y a peu de temps, une famille albanaise et venue me demander de l’aide pour le dossier de reconstruction de leur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous